Partagez | 
 

 "Je dois porter sur le monde un regard sans haine." [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Âge : 39
Statut social : Péché de la colère

MessageSujet: "Je dois porter sur le monde un regard sans haine." [Terminée]   Lun 9 Mai - 23:14



PRÉNOM + NOM



NOM ; Holzarm
PRÉNOM ; Semyaza
ÂGE ; 39 ans (18 d'apparence)
SEXE ; Mâle, enfin il a une grosse poutre à la place du bras o/
ORIENTATION SEXUELLE ; Hétéro
STATUT CIVIL ; Ermite
MÉTIER ; Protecteur de l'arbre Held / Péché de la colère
GROUPE ; Raiser
ROYAUME ; Elphegort
POUVOIR / DON ; Métamorphose en démon, quand le raiser perd le contrôle émotionnellement et se laisse contrôler par la colère son corps subis des changements physiques brutaux ainsi qu'une augmentation considérable de sa force et de sa vitesse, pendant une période proportionnel à la haine qu'il a accumulé sans craquer avant (1 mois = 1 minute)

PHYSIQUE + MENTAL


 

COULEUR DE PEAU ; Blanche
CHEVEUX ; Des cheveux noirs mi- longs avec des reflets bleutés   YEUX ; Deux gros yeux ronds, l’un d’un bleu azur et l’autre grisâtre, à la limite du blanc
VISAGE ; Un visage avec des traits plutôt fins malgré un front plutôt large.
NEZ ;  Petit nez retroussé qui ne se remarque presque pas
OREILLES ; Ses oreilles sont de tailles moyennes et rondes, elles ne sont pas décollées ni trop collées.
PARTICULARITÉS ; Semyaza à une immense cicatrice sur le visage, une sorte de brûlure qui n’a jamais quittée son visage depuis sa naissance.

TAILLE ; Un mètre soixante-cinq
SILHOUETTE / CORPULENCE ; Semyaza à une silhouette plutôt banale, dans la moyenne humaine.
ALLURE ; Son allure est … Et bien ce qu’elle est, une allure d’un type plutôt banale qui dégage quelque chose de froid pourtant.
DÉMARCHE ; Une démarche pleine de confiance, le Raiser dégage une aura de sûreté presque déconcertante, un calme s’installe naturellement lorsqu’il traverse les foules.
POIDS ; Cinquante-huit kilogrammes
ÉTAT DE SANTÉ ; En bonne santé, c’est tout ce que montre son corps mis à part son bras manquant remplacé par un morceau d’Held

STYLE VESTIMENTAIRE ; Il porte des vêtements Dorniens, la dernière fois qu’il s’est procuré des vêtements il avait fait souhait d’avoir des vêtements traditionnels de ce pays qu’il a particulièrement apprécié il semble.
ACCESSOIRES ; Il porte souvent des accessoires dans ses cheveux (bandelettes/bijoux).
ÉQUIPEMENT ; Semyaza ne se bat que très rarement, mais on le voit souvent porter une arme d’hast bien que dans les rapports royaux d’Elphegort on n’ait jamais lu quoique ce soit concernant son utilisation.

CHANGEMENT PHYSIQUE ; Les cicatrices sur son visage sont un des contrecoups à l’entrée du pêché dans son corps de nouveau-né, il en va de même pour ses yeux, quand il utilise son pouvoir, le changement physique est très important puisqu’il devient un démon, ou ce qui s’en rapproche le plus dans les mythes.


Dieu seul sait ce qui se passe dans la tête de Semyaza, le péché de la colère ne laisse que rarement transparaître ses émotions, et ne se laisse plus emporter depuis qu’un morceau de l’arbre d’Held lui sert de prothèse, cependant durant mon observation j’ai pu noter quelques petites informations qu’il a laissé fuiter, des gestes, des mimiques, des rictus.

C’est un homme censé, droit et fier d’avoir reçu le péché de la colère, le calme et la maîtrise dont il fait preuve sont exemplaires mais pourtant il n’en est pas pour autant immaculé, fragile psychologiquement depuis son enfance et sa vie orpheline, il recherche souvent l’attention des gens, même si il ne le calcule pas ça se reflète clairement dans ses actes, a toujours faire le bien autour de lui il finit par faire le mal, dans un élan de zèle ou tout simplement parce qu’il ne connaît pas les limites de ses capacités au sein du royaume d’Elphegort.

Pessimiste, il se laisse vite déborder par son manque de confiance en lui quand il n’est pas en public et montre un côté vraiment fragile et dépourvu de méchanceté aux personnes qui l’ont suivis de par le monde dans sa quête de justice. Car c’est un pacifiste, il déteste la violence et souhaite sincèrement la paix entre les royaumes, enfin un statut quo lui convient du moment qu’aucun n’envahisseur ne pointe le bout de son nez.

Passionné, c’est l’impression qu’il donne quand il passe des heures à méditer en fixant l’arbre Held mort depuis des années mais qui continue d’émettre son pouvoir aux hommes, et c’est bercé par ce fanatisme religieux qu’il défend la carcasse de bois contre toute visite non convenue, quitte à se montrer violent verbalement voir physiquement.

Une part de noirceur se cache en cet homme, je ne sais pas ce qui s’est passé durant les 20 longues années où il est parti en voyage et pourtant une certaine nostalgie et froideur ont gagnés son visage, ne s’ouvrant que rarement aux autres, quelques noirs secrets doivent habiter son cœur.


HISTOIRE

La vie est un long fleuve qui doit nous mener à un moment ou un autre au paradis, c’est ce que tout croyant dirait et pourtant je vous infirme le contraire. Je serais votre narrateur, alors suivez-moi dans cette longue histoire remplie de péripéties. Mise en garde, cette présentation risque d’être un peu longue, l’histoire d’un dirigeant n’est qu’une finalité, et il va falloir vous accrochez si vous voulez tout savoir, c’est parti !

Au commencement de la vie de Semyaza se trouvait un couple de paysans sans grands revenus qui ne survivaient que parce que le roi d’Elphegort était un bon monarque qui tenait compte des besoins des gens vivants sur ses terres, et le jeune couple avait gagné en rang social suite à la tragique catastrophe puisque la mère de Semyaza devint un des sept péchés capitaux, la première colère, vous me direz donc : Qu’est-ce que ça peut changer dans l’histoire ? Et bien figurez-vous qu’après avoir vécu en paix pendant des années, le couple eut la surprise d’apprendre qu’un heureux évènement allait embellir un peu plus leur vie, celle-ci était enceinte.

La joie, l’immense bonheur avait envahi le modeste foyer qu’habité le couple qui n’était plus aussi jeune et fringuant qu’auparavant, les années avaient lentement passées et alors que la vieillesse avait guetté l’homme, la mère elle n’avait pas pris une ride et avait commencé à prendre l’habitude de rejoindre les autres péchés lors de réunion sous l’arbre. Son grand amour avait fini par mourir assassiné par des brigands qui avaient dépouillés son cadavre, laissant son corps nu dans les rues pavés, quelle peine pour la jeune femme qui explosa littéralement, perdue dans sa colère elle devint un espèce de monstre qui rasa une partie du village où il vivait, massacrant hommes, femmes et enfants sans aucune distinction.

Il fallut quelques heures à l’abomination pour se contrôler et lorsqu’elle reprit forme humaine, la femme se rendit compte qu’elle perdait du sang, beaucoup trop de sangs, elle dut accoucher elle-même avec les moyens dont elle disposait, mais la fatigue qu’avait causé sa colère était trop grande, elle mourut en donnant naissance à son enfant, un petit garçon qui passa un long moment à pleurer seul au beau milieu de ruines.

Le petit aurait pu mourir, de faim, de froid ou bien tout simplement écrasé par une ruine et pourtant le destin en a voulu autrement, il est né avec une cicatrice sur le visage, un stigmate qui montre tout simplement à quel point la haine avait consumé le corps de sa mère, prix à payer afin de voir le jour bien triste pour un bébé qui n’avait même pas demandé à venir au monde a été recueilli par une femme qui élevait déjà pleins d’enfants abandonnés à la naissance, et c’est ainsi que la véritable histoire débute.

Les années ont passé, on sait tous que pour la plupart des enfants la vie n’est qu’un jeu, c’était encore plus vrai avec cette jeune tête brune au visage marqué à vie par la colère qui avait envahi sa mère, il a grandi tranquillement avec ce qui semblait être une mère qui prenait soin de tous ses frères et sœurs  qui ne lui ressemblaient pas. Ah les longues journées ensoleillées à se courir les uns après les autres dans les champs sous les yeux bienveillant de la femme qui les as élevé, pourtant le bonheur est une chose fragile et éphémère et à peine rentré dans l’adolescence, Semyaza dut faire face à une perte douloureuse, celle de cette deuxième famille.

C’était un après-midi comme les autres, les jeunes étaient occupés à aider à la ferme quand des bruits de sabots se firent entendre dans tout le village, et bientôt le feu ravagea les bâtisses en bois et en pailles. Le pauvre jeune homme à peine âgé de 14 ans couru comme un dératé jusqu’au village, et ce n’est que lorsqu’il eut le carnage sous les yeux que ses pouvoirs se manifestèrent pour la première fois. Vous croyez en Dieu et au Diable ? Si ce n’est pas le cas je ne vous souhaite jamais de mettre le péché de la colère dans un état instable, parce que ce qui se passa ensuite resta encré dans ma mémoire longtemps, un véritable démon d’une beauté anormal avait pris la place de l’adolescent, de longues griffes noires aux mains et aux pieds, des cornes sur le haut du crâne ainsi qu’un troisième œil, la vision aurait pu me faire perdre la raison.

Ne me prenez pas pour un lâche, je suis resté stoïquement devant la scène, même lorsqu’il a perdu l’esprit, s’en prenant aussi bien aux brigands qu’aux villageois, rasant des maisons entières et frappant des cadavres jusqu’à ce que l’endroit souhaité ne soit plus qu’une bouillie sanguinolente et pourtant, il s’est brutalement stoppé en entendant pleuré un enfant, un de ses frère adoptifs qu’il était sur le point d’attaquer.

Suite à ça j’ai perdu un moment sa trace, continuant mes recherches j’ai dû mener l’enquête, et ce que j’ai découvert m’as d’autant plus effrayé, il a fini par se réfugier dans la forêt qui abrite l’arbre légendaire Held, mort depuis presque une vingtaine d’années déjà au moment où j’écris ces mots, le jeune homme avait dû être attiré par la magie presque éteinte de l’arbre, vous vous demandez comment je le sais, moi, un simple scribe dévoue à la royauté d’Elphegort ?  Parce que j’ai été le premier scribe Evilious de sa majesté depuis l’existence de ce royaume, et que j’avais pour mission de surveiller ce jeune péché, de l’espionner en quelque sorte.

J’ai observé la vie et les actes de ce jeune garçon contrôlé par un pouvoir bien trop grand pour un si petit corps, tellement gros qu’il lui en a fait perdre un bras pourtant il resta stoïque, serrant les dents il coupa une grande branche de l’arbre Held à la hache du mieux qu’il pût, fabriquant un bras de substitution dans le bois de l’arbre légendaire qu’il colla contre sa peau et qui fusionna, répondant à ses pensées, il était émerveillé alors que moi qui observait de loin, masquant ma présence j’étais effrayé du talent que possédait déjà cet enfant.

Puis il a disparu un long moment, des années durant il me semble, et toutes les semaines je me rendais près de l’arbre en espérant le revoir  pendant 15 longues années puis un jour je l’aperçus de nouveau, il avait pris de l’assurance, de la hauteur et des muscles mais rester relativement discret, une aura froide et calme émanait de son corps alors que son visage lui exprimait toute la gratitude et la joie qu’un être humain pouvait posséder. Il n’était plus seul, 8 personnes l’avaient rejoint et elles semblaient le respecter d’une certaine manière.

Les années ne m’avaient pas épargnées  alors qu’il n’avait pas pris une ride, et ce fût la dernière fois que j’eu le plaisir de le voir, cette fois-là alors que je me faisais vieux je décidais de m’approcher de lui et de le saluer, et alors que ses camarades étaient sur le qui-vive, il m’approcha et pris mes mains entre les siennes. Le toucher du bois que je pensais froid était chaud et apaisant, et je sentis mon cœur se serrer alors qu’il m’adressait ces mots :

- Je vous remercie d’avoir veillé sur moi tout ce temps, que ce soit au nom d’Elphegort ou de votre propre chef, cette action restera gravée dans mon cœur.

Les paroles de cet  homme que j’avais jugé dangereux étaient emplies  de sincérité, et ce soir-là je me rendais  dans la cour royale remettre mon récit, afin qu’Elphegort soit sur que Semyaza, le péché de la colère serait un allié et ami du royaume dans lequel il avait grandi et qu’il veillerait sur l’arbre Held jusqu’à sa mort avec ses compagnons.

 
 
ET TOI DERRIÈRE L'ECRAN ?


PSEUDO : Ritsuka / Ritsuuuu / Ren
ÂGE : 22 *s'étouffe*
UN BATON OU DES BOOBS ? It's time to grab my DESTINY ♥
COMMENT AS-TU TROUVER UD ? : Alors, il était une fois dans un pays fort fort lointain une ogresse fondatrice qui cherchait des gens swaggy swag et voilà o/
PRÉSENCE : Bipolaire, ça dépend quand le côté droit de mon cerveau est allumé
TON AVATAR C'EST : Hakuryuu Ren - Magi: Kingdom of Magic
AUTRE CHOSE : blblblblbl
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Âge : 27 ans
Statut social : Aisée

MessageSujet: Re: "Je dois porter sur le monde un regard sans haine." [Terminée]   Lun 9 Mai - 23:40

slt toi
t'es bg
t'es souag
ta fiche est bonne
j'te baiz




FÉLICITATIONS !

Tu es maintenant validé(e) ! Nous sommes heureux de t’accueillir officiellement au sein de notre grande famille ! Nous restons à ta disposition si tu as la moindre question !

Tu peux donc dès à présent de lancer dans l'aventure mais avant dé débuter un rp, n'oublies pas de remplir ton profil et de te lister pour ne rien te faire piquer.

Peut-être veux-tu aussi créer le journal intime de ton personnage ? Pas de soucis !

Tout est prêt ? Tout a été fait ? Maintenant tu peux te proposer pour rp avec les autres membres du forum !

Amuses-toi bien parmi nous !




...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Je dois porter sur le monde un regard sans haine." [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde des Hommes (Casoair + libre) [Terminé]
» C'est fou ce que le monde est petit ! [Livre III - Terminé]
» Un peu d'exotisme dans ce monde de riches - Ishan Sarkar [Terminé]
» ATLAS ϟ porter le monde sur son dos est une malédiction
» Opaline Puyhabilier - Le vert d'un regard, et le monde s'effondre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UTOPIA ♕ DYSTOPIA :: PERSONNAGE :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: